Fagor Automation présente sa technologie 3STATECH à l’EMO de Hanovre

Les fabricants de composants industriels ont du mal à obtenir des résultats exigeants dans des conditions de travail difficiles.

Lorsque les machines sont inactives ou en marche, la saleté peut s’accumuler avec l’excès de condensation ou de vapeurs. Cela rend problématique le calcul de la position des axes d’une machine, provoque l’allongement des temps de démarrage des équipements et la réduction de l’efficacité des processus de production.

En réponse, le fabricant de systèmes d’automatisation et de contrôle de machines Fagor Automation a développé 3STATECH, une technologie optoélectronique qui sera présentée lors du prochain salon EMO d’Hannovre.

Cette solution, intégrée à la gamme la plus avancée des codeurs linéaires de la société basque, contribue au renforcement des équipements de production sans perte de précision.

Les codeurs linéaires sont les dispositifs qui effectuent les calculs et fournissent des informations sur la position exacte de l’outil, indiquant donc que les opérations d’usinage peuvent être effectuées correctement. En utilisant les solutions existantes avant la technologie 3STATECH, la tête de lecture du codeur extrayait les informations du code gravé sur le substrat en utilisant des lignes opaques et transparentes permettant à la lumière de passer ou de la bloquer, générant ainsi les états logiques binaires typiques. Cependant, ces systèmes n’avaient pas la capacité d’identifier correctement d’autres aspects tels que la saleté ou la crasse. Cela signifiait une performance réduite lors de travaux dans des conditions défavorables, par exemple lorsqu’il y avait des vapeurs et de la condensation.

“L’ajout de la technologie exclusive 3STATECH, embarquée dans nos codeurs linéaires constitue une étape évolutive par rapport au système binaire de base, car il inclut un troisième état capable d’identifier la contamination dans l’étalon de mesure. Grâce à cette fonctionnalité, les codeurs linéaires sont devenus encore plus durables, ce qui permet désormais de se positionner avec précision, même dans des environnements de travail difficiles”, a déclaré Jose-Mari Viniegra, directeur des ventes Mesure de Fagor Automation.

Cette solution, déjà brevetée, améliore la lecture optique, calcule avec précision la position de l’outil tout en nécessitant moins d’informations et offre une plus grande résistance à la condensation provoquée par la combinaison de la température et de l’humidité au sein d’une machine. En outre, le développement offre une protection encore plus grande contre les agents chimiques utilisés lors des processus d’usinage, tels que les lubrifiants, les liquides de refroidissement et les huiles de coupe.

Une solution intégrée avec succès

Actuellement, la technologie 3STATECH de Fagor Automation est déjà utilisée dans les centres d’usinage et les rectifieuses de différents fabricants.

Plus précisément, cette solution a été intégrée aux rectifieuses horizontales et sans centres de la société de machines-outils et de systèmes de production avancés, Danobat, assurant une fabrication très exigeante et dans de fortes conditions dynamiques.

En outre, la société d’Elgoibar recherchait un produit de haute performance pouvant répondre aux exigences géométriques de ses clients et offrant une plus grande robustesse lors de travaux dans des conditions extrêmes, telles que l’exposition aux liquides et aux vapeurs, produits lors du processus d’usinage.

L’un des principaux avantages de 3STATECH pour les rectifieuses Danobat est donc sa capacité à fonctionner dans des environnements très exigeants.

Outre les améliorations apportées aux performances, cette technologie peut également apporter des améliorations au niveau de la conception de la machine, car cette robustesse accrue permet d’optimiser l’emplacement d’un système de mesure, améliorant ainsi les performances globales de la machine.

Engagé dans l’innovation de sa gamme de codeurs

En plus de sa solution logique à trois états, 3STATECH, Fagor Automation présentera également la nouvelle série 3 de ses codeurs linéaires à l’EMO d’Hannovre.

“Dans notre quête de développements continus, nous avons intégré des améliorations à nos nouveaux codeurs, basées sur l’expérience de la série précédente, et d’autres fonctionnalités innovantes ont également été mises en œuvre. Ces modifications et innovations affectent toutes les technologies présentes dans un codeur, à savoir la mécanique, l’optoélectronique et les logiciels”, a expliqué Oscar Fernandez, responsable marketing Mesure de Fagor Automation.

Plus précisément, en ce qui concerne la nouvelle série S3, le fabricant basque a apporté des améliorations à leurs aspects mécaniques, tel que la taille de la tête de lecture, qui est maintenant plus petite, de sorte que l’espace requis pour loger le codeur linéaire est également plus petit.

De plus, la géométrie du profilé en aluminium a été renforcée en augmentant son épaisseur. Cela améliore les performances du codeur linéaire dans une large plage de fréquences vibratoires générées pendant le processus d’usinage. Cette caractéristique a également été ajoutée à la série G3, ce qui signifie que l’épaisseur accrue du profilé peut supporter des vibrations allant jusqu’à 300m/s2, contre 200m/s2 pour la série précédente.

De plus, les codeurs G3 sont désormais équipés de nouveaux systèmes de montage basés sur un système d’usinage longitudinal flexible, offrant des performances thermiques adéquates, ainsi qu’une fixation plus rigide, améliorant également ses performances en termes de vibrations.

Les deux séries incluent des innovations au niveau des lèvres protectrices. Des optimisations géométriques ont été effectuées pour permettre des modifications de la section des profilés. Cependant, l’innovation la plus importante consiste en l’utilisation d’un polymère fluoré hautement résistant à la corrosion et à l’usure des hydrocarbures et autres agents chimiques utilisés par les machines-outils au cours des processus de fabrication.

L’EMO d’Hannovre, qui se déroulera du 16 au 21 septembre, est considéré comme l’un des salons professionnels internationaux les plus importants pour le secteur des machines-outils et de la fabrication industrielle. Le dernier événement en 2017 a attiré plus de 2.200 entreprises et plus de 130.000 visiteurs, dont plus de la moitié étaient des étrangers.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *